Accueil > Luxembourg > Regards sur ... > Voyage au Paradis ?

Voyage au Paradis ?

Jouer pour esquisser un meilleur vivre-ensemble

Ils et elles s’appellent Najlaa, Abdishakur, Ahmed, Mahmood, Havva, Fatoumata Binta, Maria ou Barez. Ils et elles ont quitté leur pays, la Palestine, la Somalie, la Turquie, l’Irak, l’Espagne, la Guinée Conakry ou l’Afghanistan pour rejoindre la Belgique. "Voyage au Paradis ?", c’est un jeu qui leur donne la parole pour pouvoir raconter l’exil, sa complexité et les difficultés qui le jalonnent.

Depuis plusieurs années, une collaboration existe entre Lire et Écrire Luxembourg et la ludothèque de Bastogne. De celle-ci, ainsi que de la volonté du groupe d’apprenants en Alphabétisation Orale de Bastogne, est née l’envie de vivre un projet ensemble, et plus précisément la création d’un jeu sur le thème de la migration comme outil de réflexion et de sensibilisation. "Voyage au Paradis ?" était sur les rails.

De la prise de conscience au dialogue interculturel

Comprendre, interroger, ouvrir le débat et enrichir sa vision du monde. Tels ont été les maîtres-mots de la création du jeu qui allie plaisir de jouer et volonté pédagogique. Ce sont les témoignages des apprenants sur leur parcours migratoire qui en ont nourri la construction. Des hommes et des femmes, jeunes et moins jeunes, voyageurs solitaires ou non, aux raisons du départ aussi diverses que les profils se sont livrés sur les conditions de l’exil, les embûches, les craintes, les blessures. Pas question pour autant de raviver un passé douloureux, "Voyage au Paradis ?", dans sa philosophie, est une invitation à l’expression et au dialogue interculturel.

Déroulement du jeu

Concrètement, "Voyage au Paradis ?" comporte 3 parties. Chacune correspond à une étape du voyage des personnes migrantes. Certaines parties du jeu peuvent durer longtemps, mais cela reflète les parcours, souvent longs et difficiles. Au départ, chaque joueur endosse l’identité d’un migrant.

"Le chemin, le passeur" - étape 1
Cette première partie met en lumière les expériences vécues par les personnes à partir du moment où elles prennent la décision de quitter leur pays : les filières de passeurs, l’engagement de ses biens et de ses économies, les arrestations ou les renvois vers le pays d’origine. La fin de cette partie marque le début de la traversée en mer vers une terre d’espérance.

"Le bateau, la mer, passage d’un monde à l’autre" - étape 2
Cette deuxième partie illustre, par un défi collectif, la périlleuse traversée en bateau jusqu’aux portes de l’Europe. Tous les joueurs sont dans le même bateau. Le sort de chacun est donc étroitement lié à celui des autres. Soit tout le monde tombe à l’eau. Soit tout le monde parvient à destination.

"La vie en Europe" - étape 3
Cette troisième partie est consacrée à la vie dans le pays d’accueil. Quelles sont les aides existantes sur lesquelles prendre appui pour démarrer une nouvelle vie ? Mais aussi les nombreux obstacles auxquels il faut faire face.

Une conception réfléchie

Lors de la concrétisation de "Voyage au Paradis ?", rien n’a été laissé au hasard ! Les apprenants, avec le soutien des formatrices et des ludothécaires, ont interrogé et travaillé les moindres détails : le nom du jeu, la réalisation de la boîte, les couleurs des différents supports, l’ancrage réel des récits. De plus, un livret pédagogique associant explications, récits, photos et ressources l’accompagne afin d’alimenter les échanges.

Visibilité et légitimité

Après une phase de test et de vérification des règles, "Voyage au paradis ?" est en cours de finalisation avant d’entamer sa rencontre avec le grand public. Ou plutôt devrions-nous dire ses publics car le jeu est accessible aux enfants -à partir de 8ans - adolescents et adultes de tous horizons.
Quoiqu’il en soit, à l’heure actuelle, ce projet a déjà permis aux apprenants impliqués de se sentir reconnus comme acteurs pertinents sur le sujet et valorisés quant à leur production collective. Un grand pas vers l’accès aux droits culturels pour les personnes en situation d’illettrisme ou d’analphabétisme.

En partenariat avec …

La ludothèque de Bastogne
Située à deux pas du centre sportif, du centre commercial Porte de Trèves et du cinéma, la ludothèque publique offre un espace de découverte de plus de 1 500 jeux de société, à tester sur place ou à emprunter.
La ludothèque propose également un service de prêts de jeux géants en bois, idéal pour des événements et autres festivités. Les professionnels de l’enfance et les étudiants ne sont pas oubliés puisqu’une section entière est dédiée aux jeux pédagogiques. Enfin des moments d’animation réguliers donnent la possibilité aux enfants, ados et adultes de découvrir des jeux coups de cœur.

Le Centre Régional d’Intégration en province de Luxembourg
Le Centre Régional d’Intégration en Province de Luxembourg (CRILUX) est une petite structure accessible et mobile, qui peut intervenir partout en province de Luxembourg. En partenariat avec le réseau associatif et public, elle oriente et outille les personnes étrangères et d‘origine étrangère, dans une approche bienveillante et en œuvrant pour qu‘elles soient actrices de leurs choix. L’ASBL développe des projets qui visent l‘inclusion et l‘établissement durable, avec les acteurs de première ligne et avec la société d‘accueil.
Le CRILUX poursuit 7 missions : mettre en œuvre le parcours d’intégration, accompagner les initiatives locales d’intégration des personnes étrangères, coordonner des activités d’intégration, encourager la participation sociale, économique et politique des personnes étrangères ainsi que les échanges interculturels, proposer un programme de formations continues, récolter sur le plan local des données statistiques et enfin, se concerter avec les autres centres régionaux afin de mener des politiques cohérentes sur le territoire wallon.

L’Institut Communal d’Enseignement Technique de Bastogne
L’institut communal d’enseignement technique (ICET) situé à Bastogne fournit un enseignement de qualité qui ouvre les portes vers le monde du travail mais aussi vers des écoles supérieures de choix. Pour permettre aux étudiants d’atteindre le maximum de leur potentiel, cet établissement leur met à disposition un équipement technologique performant. L’ICET propose des formations dans les secteurs de la construction et de l’industrie pour les métiers suivants : menuisier, électricien automaticien, mécanicien automaticien, maçon et plus encore. Un enseignement de transition et de qualification ainsi qu’un premier degré commun-différencié-immersif sont également possibles.

Envie d’en savoir plus ou de participer à un animation ?
Prenez contact avec Nathalie Husquin : 0477 40 70 27 ou nathalie.husquin@lire-et-ecrire.be